le stuc

Considérés comme enduits décoratifs, bien que nécessitant une mise en oeuvre très particulière, les stucs sont des enduits teintés dans la masse à base de chaux. Ils retrouvent aujourd’hui un regain d’intérêt lié à l’attrait pour les techniques anciennes et la recherche de matériaux jugés plus « naturels ».
Il faut savoir que l’art du stuc à la chaux remonte à l’antiquité grecque et a accompagné l’histoire des hommes depuis lors.
Intensivement utilisé dans les arts décoratifs baroques, rococo et art déco dans toute l’Europe, le stuc est aujourd’hui employé dans la restauration du patrimoine. On l’utilise également pour recréer des ambiances néoclassiques contemporaines ou exprimer toute la créativité des architectes et décorateurs modernes.

LE STUC

Un art écologique et millénaire

Le travail du stuc

Il s’agit d’un mélange de chaux aérienne éteinte à laquelle on mélange une « charge » qui peut être du sable, de la poudre de marbre ou de pierre calcaire dure, avec ou non ajout de pigments.
On fabrique ainsi du stuc marbre, du stuc pierre et d’autres stucs (romain, antique, marmorino, stucco…) pour recréer parfaitement l’aspect du marbre, de la pierre ou d’autre revêtements.
Le stuc s’applique aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur en passes fines successives directement sur le support pour créer des effets de reliefs, de matières et de teintes. Il permet d’obtenir une transparence des couleurs des différentes couches qui se mêlent avec des effets moirés.
Préparer le mélange, ainsi que l’application des différentes passes, nécessite une grande habileté technique. De nombreuses étapes supplémentaires sont nécessaires pour lisser et polir la surface du stuc afin de lui donner son brillant et son intensité de couleur typiques. C’est une technique ornementale qui demande une haute spécialisation et une grande précision tant au niveau de la préparation du support et du matériau que de l’application.

Mes autres techniques et matériaux

F.A.Q.

Questions Fréquemment Posées

Peut-on appliquer le stuc sur tous supports ?

La difficulté c’est la gestion hygrométrique. Le meilleur support est la brique pleine qui a un très bon pouvoir d’absorption de l’eau. En revanche, les matériaux plus ou moins étanches, comme les agglomérés de ciment ou le béton sont déconseillés, sauf à les enduire d’abord d’un mortier de plâtre et de chaux.

Quelles couleurs peut-on obtenir ?

Traditionnellement, on limite à 20% la quantité de pigments pour ne pas nuire à la plasticité et à la cohésion de l’enduit. Ils proviennent soit de terres naturelles ou calcinées (ocre rouge, ocre jaune, terre verte, terre d’ombre, terre de sienne), soit d’oxydes métalliques très spécifiques. On ne peut obtenir toutes les teintes vives avec la chaux : certains pigments organiques (chimiques) sont brûlés par la chaux et deviennent gris cendre avec le temps.

Est-ce une technique longue et couteuse ?

Il est certain que le stuc nécessite un travail minutieux et soigné. Le support est à nettoyer et préparer en fonction de sa nature. Il faut ensuite prévoir 3 couches minimum d’enduit dont la composition diffère et qu’il faut préparer, appliquer, lisser, laisser sécher avant de lustrer au savon, à la cire ou pratiquer le ferrage à chaud.

Prenez contact !

Contactez-moi ci-dessous. Pour toute question ou demande de devis gratuit.

Appelez-moi

06 30 66 85 81

5 + 5 =

Adresse de l'Atelier

Lieu-Dit La Fraysse, 46100 Cardaillac, France

Horaires

Tous les jours de 09:00 à 18:00 (sur RV)

Email

contact@martin-schlumberger.fr